Accueil > Votre Santé > Effets des uv

La photosensibilisation

se protéger santé sport santé au travail 25 Oct 2020 Dommages sur la peau

Comme son nom l'indique, une réaction de photo sensibilisation de la peau, c'est la peau qui devient plus sensible aux photons (particules composant entre autres le rayonnement ultraviolet).

Cette sensibilisation a pour origine la présence dans la peau d'une ou plusieurs substances qui réagissent sous l'action des radiations UV ou visibles.

Ces substances peuvent provenir de la prise de médicaments, de l'application locale de produits cosmétiques ou d'anti-inflammatoires couramment utilisés par les sportifs, de l'exposition à certains produits dans le cadre de son travail, du simple contact avec certains végétaux, ou enfin de la «surproduction» de certaines hormones comme par exemple chez la femme enceinte.

Pour en savoir plus, voici la liste originale de photosensibilants de contact et systémiques de la Société Française de Dermatologie.


Les réactions de photo sensibilisation sont généralement classées en deux catégories : la phototoxicité et la photoallergie.

La phototoxicité

La phototoxicité est une réaction chimique pouvant se réaliser chez n'importe quel individu dès lors que la peau contient suffisamment de substance photoréactive.

Le résultat, quelques heures après l'exposition, est un coup de soleil dont la gravité est disproportionnée compte tenu des quantités d'UV reçues. Disproportionnée également, la pigmentation obtenue, dont la disparition peut prendre des mois voir des années, si bien sûr on ne se ré-expose pas.

La photoallergie

La photoallergie, est une réaction immunologique c'est-à-dire de défense de notre organisme vis à vis du couple substance photoréactive et UV, cela pour des quantités très faibles.

Une photoallergie se traduit par la poussée de boutons ou un eczéma sur les zones exposées.

Certaines allergies au soleil comme la lucite estivale bénignes ou la lucite polymorphe, l'urticaire solaire, la dermatite actinique relèvent de ce mécanisme mais les scientifiques n'ont pas encore identifié les substances photoréactives qui en sont responsables.

Voir aussi

Retour